Blog

Haricot saint des sains

10/05/2021

Haricot saint des sains

Le haricot saint sacrement est diablement beau et bon. Quasiment introuvable dans les catalogues, mais dénichable à Neuvecelle. Plantons-le et partageons-le.

Le haricot saint sacrement est un des joyaux des grainothèques. On a presque du mal à le semer, tant il est beau. Il porte parfois d’autres noms : haricot à la religieuse, haricot ostensoir, ou encore haricot du bon dieu.
C’est un haricot à grain blanc type coco avec une tache foncée au niveau de l’ombilic en forme d’ostensoir (pour les mécréants : un ostensoir est une pièce d’orfèvrerie destinée à présenter, lors de la messe chrétienne, l’hostie consacrée).

 

Cette tache singulière a donné lieu à des interprétations mythiques, dont la plus courante remonte à la révolution française : un prêtre aurait voulu cacher son ostensoir dans un champ de haricots pour le soustraire aux pilleurs d'églises. Quelques mois plus tard le champ était couvert de pieds de haricots qui donnèrent des grains de couleur blanc ivoire, portant chacun la marque de l’ostensoir.

 

 

Comme d’autres légumes anciens non-inscrits au catalogue officiel des variétés, ce haricot tend à disparaître de nos jardins depuis les années cinquante. Heureusement le haricot saint sacrement a été sauvé par quelques passionnés qui diffusent ses bienfaits lors de trocs de graines ou via les grainothèques. 
Si on cherche bien, on le trouve quand même au catalogue des Graines Baumaux et au catalogue Zollinger (qui le confond avec le haricot Saint Esprit, une autre espèce assez proche-voir plus loin) mais il est souvent en rupture de stock. 


Pas besoin de l’acheter car à Neuvecelle -vous en avez de la chance- de bonnes âmes font des dons réguliers de ce rare haricot à la grainothèque. Et si vous les rejoigniez ? Non seulement, ce haricot est beau mais il est délicieux.

 

 

Le saint sacrement est un haricot à rames (grimpant). Pour le semer attendez que la température soit de 12 ° minimum (de début mai à mi-juin), et privilégiez une exposition ensoleillée. Semez en poquets espacés de 40 cm et de 70 cm entre les lignes. Ces haricots nécessitent des tuteurs de 2 mètres environ. Dès le début de la végétation, biner et buter la base pour maintenir la fraîcheur au pied et favoriser l’enracinement.
Il pousse vers le ciel en 80-90 jours. Récoltez continuellement durant l'été les tendres gousses vertes, ou écossez en automne les gousses séchées. Les premières gousses fournissant les meilleures semences, les plus beaux plants seront conservés dans un endroit frais, bien ventilé pour être ressemés avant d’en confier quelques-uns à la grainothèque, bien sûr. 
Ses cosses contiennent de 4 à 10 graines au goût de noisette. Récolté frais ou à maturité, le haricot saint sacrement écossé s’emploie dans la soupe, en salade ou en accompagnement. Son joli dessin disparait hélas à la cuisson. 

 

Attention : un haricot saint esprit n'est pas un haricot saint sacrement.

 

 

Même si on est dans le même registre, le premier est moins rare, et plus allongé. C’est un haricot nain, à écosser pour grains secs ou demi-secs, et son goût tient plus de la châtaigne que de la noisette. Sa tache est aussi différente et ressemblerait plus à un ange qu’à un ostensoir (Rorschach es-tu là ?). 

Mais on pourrait tout aussi bien rebaptiser le premier : « Haricot chignon choucroute» espèce Amy Winehouse, et le second « Je vous ai compris »…

 

 

 

Faux et usage de faux Pimprenelle, concombre masqué